Archives du mois : juillet 2016


L’original de JPMBB

logo jpmbb

L’originale de JPMBB ….

Il y a long à dire ! pendant ma longue hospi pour ma crevette , j’étais en quête de l’écharpe de mes rêves. Je savais déjà que celle de Lilou me conviendrais pas, le tikamac de Marion était revendu depuis longtemps déjà pour cause de non confort, et il me fallait le top du top. Faut dire que j’ai eu tout le temps de chercher mon bonheur.

C’est là ou j’ai découvert le joyeux monde du portage, tous ces modèles physio, les différents tissus…

Mon choix c’est donc porté sur JPMBB pour plusieurs raisons

les + :

– Installer l’écharpe avant d’installer bébé

– possibilité de sortir bébé et le remettre à volonté sans démonter toute l’installation

– les vidéos du site me semblaient bien faite pour aider

– j’avais lu partout que c’était le must du tricoté grâce à l’élasthanne

les – :

– son prix à l’époque, presque 80€ quand même mais comparé à d’autres porte bébé non physio, c’est raisonnable.

– les 3 couches de tissus sont assez chaudes, mais mini étant née en octobre, franchement c’était un +, même dans les landes.

Ses caractéristiques

– De 3,5 kg à 14 kg

– 4,90m sur 70cm de large pour la version longue

– 3.50 m sur 70 cm de large pour la version courte (idéale pour le dos ou la hanche)

– Coton 95% Élasthanne 5%

– 49€ pour la courte, et 68.50€ pour la longue

En vrai une fois bébé arrivé, mon avis de maman…

C’est papa qui s’est lancé en premier, vu que je me sentais pas prête avec ma césarienne tout fraiche. la vidéo est lonnngue, mais nécessaire pour bien débuter. Il a installé la demoiselle en assis de profil, et a adoré.

Moi j’ai commencé à J8, papa étant au boulot, la technique était la même: visionnage intensif de vidéo. Je trouve rassurant d’installer l’écharpe sans y mettre bébé de suite. C’est assez flippant de débuter avec un article qu’on ne connais pas du tout, et le fait de pouvoir le faire tranquillement sans speed est très chouette.

1ere sortie donc pour aller chercher les grandes soeurs à l’école, puis rapidement on est devenues accros. L’atelier portage à J15 n’a honnêtement servi à rien, on était déjà utilisateurs intensifs depuis 1 semaines et les monos n’ont rien eu a ajouter sur mon nœud de base.

l’avis de la mono maintenant…

J’avais lu plein de choses sur jpmbb, du pour, du contre, du hyper négatif comme du must.

– en 1er lieu, c’est pas assez soutenant, rien ne vaut une tissée. Je constate qu’il y a des le début du portage les fan de tricotées, et les fan de sergé. Certes le soutien du tricoté est bien différent du sergé. En sergé une seule couche suffit, en tricoté il en faut au moins 2, voir 3 en fonction du nouage utilisé. Donc la tricoté soutien très bien ! si si !!!

– ensuite l’effet rebond: en effet, arrivé un certain âge ou plutôt un certains poids, on peut ressentir un effet rebond désagréable. Perso on y a eu le droit vers 8-9 kg, c’est vite devenu insupportable surtout que mini en rajoutait en sautant dedans. Ça a donc été l’abandon de ma précieuse pour passer au tissé et au mei tai. Plus tard, quand j’ai su installer la demoiselle en dos, on a repris gout à la jpmbb, l’effet rebond dans le dos ne nous gênais pas du tout, et ne gène toujours pas d’ailleurs à presque 21 mois.

– jpmbb est trop enveloppant: oui c’est clair, le tissage tricoté allié à l’élasthanne rends l’écharpe très enveloppante. C’est justement ce que certains apprécient, et que d’autres ne supportent pas. Il n’y a rien a faire sur ce point, tu aimes ou pas!

– certains coloris sont plus légers que d’autres : en maman novice, je me suis dit « ouais, c’est ça !!! ». Puis bien plus tard, j’ai testé en atelier une gris clair/fushia. Ah en effet, un coloris clair est bien plus léger que ma anthracite/bordeaux. C’est dû aux colorants apparemment… Donc si vous choisissez une jpmbb pour l’été, optez pour une couleur clair

pour conclure, il y aurait encore beaucoup à dire sur l’originale, le mieux à mon gout est réellement de tester avant l’arrivée de bébé si vous préférez sergé ou tricoté. Voir même louer à l’arriver de bébé, parce que même si vous avez eu le coup de cœur pour une jpmbb, rien ne dit que bébé appréciera (ou l’inverse d’ailleurs, vous pouvez aimer le sergé, mais que bébé préfère l’enveloppement du tricoté)

Revente

Maintenant que je me suis formée auprès de l’école à porter (l' »école de portage de la marque je porte mon bébé), je peux revendre tous les produits de la marque. N’hésitez pas à me contacter donc, par moment j’aurai du stock, d’autres fois pas du tout, mais dans tous les cas il sera possible pour vos d’avoir n’importe quel modèle en stock sur le site.

L’intérêt pour vous d’acheter auprès de l’asso plutôt que sur le site de la marque:

  • Vous pouvez déjà la tester en vrai et être sure que votre achat vous conviens.
  • De plus, l’achat d’un produit neuf vous donne un bon de réduction à valoir sur le prochain atelier.
  • Et puis vous faites vivre l’association, qui a grand besoin de votre aide, et gagnez toute ma reconnaissance 🙂
JPMBB anthracite/prune jpmbb beige fushia jpmbb mangue ecru terracotta elephant jpmbb kaki vert

 


Porte bebe air de Love & Carry 1

Cette semaine j’ai eu l’occasion de tester le porte bébé air de Love & Carry. Il circule en ce moment au sein du réseau Portage et Handicap, nous sommes donc plusieurs à avoir eu envie de le tester. Angélique me l’a donc transmis la semaine dernière, et ça tombe plutôt bien, parce qu’en cette période de fêtes de la Madeleine, Tifaine ne sort pas sans un moyen de portage !

Love & Carry, c’est une marque française, née en 2010. L’équipe est située à Pessac, à coté de Bordeaux,
pas si loin que ça de chez moi d’ailleurs, ça mériterai qu’on se rencontre! La fabrication est basée en Ukraine, dans le respect des règles éthiques et avec des tissus de qualité et certifiés. Ils sont distribués dans de nombreux pays: Ukraine, Russie, Biélorussie, Kazakhstan République tchèque, Canada, Hollande, Italie et maintenant France. Je ne m’explique d’ailleurs pas pourquoi il est distribué depuis si peu de temps en France !

DSC_1071_resultat.JPGDSC_1072_resultat.JPGL’emballage est très soft, pas bien grand. Petit détail sur la poignée, en tissus de chez
Love & Carry bien sur 😉

A l’intérieur, on trouve la notice, très claire, et puis le porte bébé, dans sa sacoche.

La sacoche d’ailleurs est super simple mais très pratique, elle est imperméable, c’est se nettoie facilement à l’éponge, c’est pas négligeable. Du coup il peut ‘trainer » au fond du dac à langer, ou dans la voiture, il craint rien.

Il faut savoir que quand je me suis portée volontaire pour tester, je n’ai même pas cherché à savoir à quoi ça ressemblerait! Je ne connaissais même pas vraiment la marque, je me suis renseignée après. Et je n’aime pas lire les tests des autres, je préfère me faire mon propre avis moi-même. Alors l’ouverture du colis c’était comme un cadeau, une chouette surprise.

Première chose que je remarque, la grande poche sur le tablier, et le dossier filet, comme sur le physiocarrier de JPMBB/love Radius et le Pognaé (et sûrement bien d’autres encore mais c’est ceux que j’ai dans ma petite collection en tout cas). Et hop, Tifaine grimpe vite dans mon dos, elle a envie de tester.

On s’installe rapidement, clip clip, ça roule! Tifaine est ravie, se trouve « super bien maman »! On bouge un peu, je danse, en effet on s’y sent bien dans le porte bébé air ! En cherchant un peu, je me rends compte qu’il y a des extensions spéciales pour les grands, ce qui l’installe encore mieux ma choupette, je comprends qu’elle s’y plaise. image-201607252215320003_resultat.jpg

Un petit tour dans le jardin pour le fun, c’est bien confortable tout ça, on confirmera donc pendant notre semaine de féria en conditions réelles !

Comme vous pouvez le voir, je ne vous ai pas menti, il a été de toutes les sorties, avec plaisir! Papa aussi a testé bien sûr, à la demande de Tifaine. En plus, il était assorti aux couleurs de notre ville, que demander de plus?

Allez, je ne vous laisser pas languir plus longtemps, je vous dis tout!

DSC_1075_resultat.JPG DSC_1079_resultat.JPG DSC_1083_resultat.JPG DSC_1077_resultat.JPG

L’assise fait 33 cm de large, (41 avec les extensions) et 35 cm de haut. Elle a une forme vraiment profonde ce qui permet à l’enfant d’être bien assis. Une languette a pression est cachée sous l’assise, elle sert a replier le tablier pour laisser apparaître le filet. Tellement facile à atteindre qu’on peut le faire aussi quand bébé est installé dans le dos, les pressions se ferment très bien c’est très accessible.

DSC_1082_resultat.JPG Les bretelles se déclipsent, ce qui est top pour pouvoir les croiser, ou porter sur la hanche. Je sais que ce critère est important pour certaines familles, notamment en portage ventral ou il peut être compliqué de fermer la boucle de sécurité. Bon la boucle en question se règle quand même sur 26 cm le long de la bretelle, c’est énorme. Et elle glisse vraiment bien, donc facile à régler.
La ceinture mesure 12 cm au plus haut et 7.5 cm sur les côtés. Elle est rembourrée sur 65 cm et fait 130 cm quand elle est déployée au maximum. Elle se ferme par un clip à 3 points, avec bien sûr un élastique de sûreté. Si avec tout ça il y a un souci, je veux bien en connaître les conditions, parce que franchement c’est hyper sécurisé ! DSC_1076_resultat.JPG
DSC_1080_resultat.JPG La poche de rangement est vraiment grande pour une fois. C’est top pour le doudou de ma puce qui est assez gros. A son âge elle risque ça de la perdre, mais quand elle était plus petite c’est sûr que ça m’aurait servi !
La capuche se clip sur les bretelles. Elle peut aussi se retirer, et se ranger dans la poche justement. Perso avec mini pouce qui est déjà grande, ça nous fait une rehausse de tablier, juste pour l’esthétique parce que c’est loin d’être utile ! C’est plutôt que mademoiselle adore se la clipper seule 🙂 DSC_1084_resultat.JPG

Je crois que je vous ai tout dit ! le seul truc que j’ai vraiment pas aimé, c’est les petits élastiques qui servent à replier les sangles, je les trouve vraiment étroits, super pénible pour ne pas avoir les sangles qui traînent. Bon c’est un détail, ok, mais ça m’a soûlé.

Un gros point positif pour finir sur une jolie note, il ne coûte que 75€, c’est plus qu’intéressant ! Vous pouvez le trouver ici, et pour les contacter c’est par 🙂

Quelques photos des coulisses du test love&carry ?

unnamed

Oui, ma choupette aime aussi s’entraîner toute seule et vérifier les clips !


les gourdes à compotes reutilisables 1

blogger-image-1876865337
L’année scolaire est terminée, les grandes vacances sont là!
L’occasion pour moi de vous faire le point sur l’utilisation des gourdes à compote, crème au chocolat ou yop, qu’on a utilisé pendant l’année scolaire.
L’intérêt de les utiliser à la place des jetables est très simple:
– vous pouvez y mettre votre compote maison, ou à défaut la compote en pot de 750 ml 1L ou plus du commerce, beaucoup plus économique.
– économique la gourde coûte beaucoup moins cher que les jetables
– écologique: réduction des déchets

Ici, on a donc 2 marques: béaba et squiz. Depuis janvier elles servent en alternance sur la semaine, à raison de 2-3-4 fois chacune.

blogger-image--622545225La babypote de Béaba, on pratique depuis 3 ans, ça faisait partie de ma liste de naissance pour Tifaine, des amis nous les ont donc offertes (pour le coup, un des cadeaux les plus durables, elles sont toujours là)

Vous l’aurez compris, hyper solides, elles sont toujours comme neuves, et pourtant elles servent souvent.

Elle est faite en 4 parties;
– la gourde souple en silicone
– la bague de vissage
– le bec
– le bouchon
Tous est démontable pour faciliter le lavage.


Les +:
– hyper solides, elles sont increvables: pas de nombre d’utilisation maximum c’est encore plus économique
– facile à remplir: entonnoir ou à la cuillère, c’est vite fait!
– nettoyage au goupillon, au lave vaisselle, à la main, au choix… j’avais peur que ça soit pénible parce que l’entrée est quand même étroite (pas possible d’y passer une éponge), mais non ça se rince très bien à l’eau, et jamais eu de soucis au lave vaisselle non plus. Si besoin j’utilise un goupillon à biberon.
– capacité de 120 ml, contre 90 ml pour les jetables du commerce.

Les –:
– pas facile d’utilisation pour les plus petits, Tifaine n’y arrivait pas alors que la jetable du commerce elle maîtrisait bien. Avec une jetable, il suffit d’appuyer dessus pour que la compote sorte, là il faut aspirer, et souvent elle gaspillait vu qu’elle n’arrivait pas au bout.
– marque française,mais fabriqué en chine (j’aime bien les « vrais » produits français, fabriqués en France)

Le prix: entre 9 et 15€ selon les sites et magasins

blogger-image-576283842
Squiz, on les a reçues en janvier de mémoire.

Elle se compose de 2 parties seulement:
– la gourde avec double zip du coté de la grande ouverture, et bouchon a vis du coté ou l’enfant/bébé va consommer.
– le bouchon a visser

(à gauche une « vieille », à droite une neuve)

Les +:
– aussi pratique à utiliser qu’une jetable, même les tout petits s’en sortent bien sans gaspiller.
– remplissage au top grâce à l’ouverture par le fond
– l’adaptateur ergonomique a l’air top, mais je l’ai pas testé ici
– lavage à la main, juste à l’eau ou avec un goupillon, ça passe aussi au lave vaisselle
– capacité 130 ml contre 90 ml dans le commerce
– peut se réchauffer dans l’eau chaude, et passer au congélateur
– marque française, fabriqués en Suisse (ça reste pas loin du tout, je préfère largement à la Chine!)
– vendus dans une trousse qui peux servir à d’autres usages
– pas de double couche d’aluminium comme dans les gourdes jetable, elles sont 100% plastique (d’origine européenne) et peuvent donc être recyclées (même si je sais bien, le plastique se recycle mal, c’est moins pire sans alu)
– Selon certaines études, elles permettent quand même d’économiser 200-250 €/an/enfant par rapport à l’achat de gourdes jetables, ce qui n’est pas négligeable.
– durables écologiquement,parce que éco-conçues (ce qui leur a permis de recevoir le label B corp et le prix « Best of the World »)
– si vous recherchez un peu, il existe plein de tutos pour fabriquer des sacs et autre recyclages avec les gourdes. J’ai jamais tenté, mais c’est à tenter si vous avec l’âme créative !

Les –:
– durée de vie limitée, quand j’ai lu 50 utilisations sur l’emballage, j’avoue avoir été blasée sur le coup. Finalement elles auront dure bien plus,environ 6 mois, au minimum 75 fois chacune, et elles sont abîmées mais encore tout a fait utilisable.
– l’embout à vis se mordille facilement, et quand il est tortillé, ça empêche de visser le bouchon. C’est assez pénible ça en fait! Au final, on lui a bien expliqué que ça abîme, elle ne l’a fait que 2-3 fois, et on a toujours réussi à lui redonner sa forme. Mais avec un enfant plus jeune ça peut vite être casse pied, certainement que ce soucis est pris en charge par l’embout squiz’top.

Le prix: 21.9€ les 5 gourdes, 14.90€ les 3 gourdes

En résumé, la babypote est plus économique, mais pas adaptée pour les tout petits (pas chez moi en tout cas ni pour les minichou à qui on a pu prêter ici).
Les squiz sont à peine moins économiques, mais s’utilisent beaucoup plus tôt, et peuvent se recycler via les mêmes circuits que les jetables, ou servir à créer plein de choses!.
Les 2 restent tellement plus sains, écologiques et économiques que les jetables, que vous choisissiez l’un ou l’autre des 2 modèles, vous vous y retrouverez forcement!

blogger-image-576283842

le kit prêt à coudre de chez Pomme de reinette

Julie est la créatrice de Pomme de reinette – création et mercerie.
En complément de ses création et des tissus qu’elle propose dans sa mercerie, elle lance les kits « prets à coudre », et j’ai eu la chance de tester.
Pour celles qui me connaissent, vous savez que je suis dans la catégorie débutante! J’ai appris la couture avec ma grand mere maternelle, main et machine. Quand je me suis installée avec mon amoureux, j’ai vite acheté une machine a coudre, 1er prix juste pour dépanner, ourlets de rideaux, et coussins tous simples. Je me suis faut quelques fringues que j’ai jamais osé porter, jupe droite et chapeau de memoire, bref, la machine à coudre a plus souvent déménagé que créé!
Depuis notre arrivée dans les landes, ou plutôt l’installation dans notre maison il y a 2 ans et demi, elle sert un peu plus, et la surjeteuse l’a rejointe au dernier Noël! un costume de Harry Potter, des lingettes lavables, slings porte poupon, rideaux…  doucement mais surement, bien que rien de super compliqué ni vraiment parfait, beaucoup de feeling plutôt que du sérieux.
Du coup, quand Julie a lancé les kits prêts à coudre à tester avant commercialisation, j’étais partante évidemment! Surtout que j’ai déjà une robe bérénice, donc je connais déjà la qualité de son travail.
J’ai reçu mon kit juste avant de partir an vacances, pas du tout le temps de m’y mettre. Autant vous dire que dès mon retour, je m’y suis mise!
Le kit est très complet, très pro. Déjà, l’emballage simple en carton, j’aime. c’est tout à fait dans mon mode de vie qui tends vers la simplicité et le minimaliste, le carton est très sobre et bien rempli, son étiquette est claire, va droit au but: 1 point!
Il contient:
– les tissus prédécoupés
– le guide papier hyper détaillé
– un jeu d’aiguilles
– les chutes de tissus
Les chutes m’ont servi en 1er, pour régler ma surjeteuse. Oui parce que elle et moi, on s’aime mais on se connais pas bien lol. Chéri règle tout le truc et moi je coud… oui oui je compte un jour progresser, chaque chose en son temps!
La 1ere étape m’aura fait transpirer, faut dire qu’il fait 40° dehors, alors bon, même si j’ai profité de la fraicheur de la maison (à 27° lol) pour mon défi du jour, le stress était bien là!  Pour vous dire, j’avais jamais fait de virages avec ma surjeteuse, alors j’ai pu expérimenter plein de nouvelles choses!
En plus de ça, les autres qui ont testé avant moi mettaient 1h30 à 2h, alors j’avais un peu la pression!
Alors je sais pas si c’est courant dans ce genre de kit, et c’est peut être pas bien utile pour une couturière confirmée, mais les repères un peu partout sur les morceaux, ça aide vraiment à ne pas se tromper (et se rassurer par la même occasion).
Des ronds, des triangles, des carrées, des couleurs: impossible de se louper!
Je ne vous en dévoile pas trop sur la phase de création, parce que c’est la propriété de pomme de reinette. Et oui, elle a tout crée, c’est son modèle à elle, alors n’allez pas imaginer que je vais dévoiler des astuces!
2h plus tard, stress et aiguille cassée comprise (allez savoir ce qui lui a pris a celle ci!), mon sweat, est fini.
Je vous montre?
 Pas mal non?
Je vous avoue, je suis comme une gamine qui viens de voir le Père Noël!
Bien évidement, je recommande, pour plein de raisons:
– Julie est adorable et super à l’écoute de ses clients, c’est pas négligeable. Dans ce projet de kits prêts à coudre, elle a pris le temps de revoir son guide pour l’adapter aux remarques des testeuses, elle a crée un groupe de discussion afin que l’on puisse s’entraider et échanger. Lors de l’achat de ma robe, elle a été super patiente face à mon incertitude de taille…
– C’est hyper valorisant de créer ses fringues soit même, mais clairement pas à la portée de toutes (toutes!). Il y a les « doigts de fée » et les autres n’est-ce pas? Je suis dans les autres, ma grand-mère m’ayant transmis les bases, je sais qu’elle sera fière de moi quand je vais lui montrer mon travail
– J’ai bien l’intention d’offrir des kits à mon entourage quand ils seront commercialisés: ma Lilou en toute 1ère, elle a eu une machine a coudre à Noël, c’est typiquement le type d’ouvrage qui lui fera plaisir! C’est la classe d’arriver à l’école avec un sweat ou une robe faite soi même non?
– C’est important de faire travailler les commerces locaux, et les landais qui me lisent seront ravis d’apprendre que Julie habite à Maillère, 20 km de Mont de Marsan (oui, vous pouvez même la rencontrer en vrai, économiser les frais de port en récupérant votre commande en mains propres
bon alors on la trouve ou cette chouette entreprise? sur facebook,  sur a little market, sur a little mercerie, et bien entendu sur son site internet !
n’hésitez pas à commander si ça vous dit, même si vous êtes débutantes, j’en suis la preuve !