test


la Boba Wrap Bambou

Echarpe de portage

Boba Wrap Bambou

 

Boba, c’est l’histoire de Robert et Elisabeth.
Avril 2007, ils décident de tout plaquer pour partir avec leurs enfants faire le tour du monde. Ils partent avec le minimum vital bien entendu, mais aussi avec cette idée de créer une entreprise autour de leur écharpe de portage, l’écharpe de la liberté … Au fil des pays, ils créent leur site web, répondent à leurs client, l’entreprise prend doucement de l’ampleur …

Boba partage ainsi ses valeurs à travers le monde. Liberté, qualité, autonomie sont des valeurs qui leur tiennent à cœur. Ils ne fabriquent qu’un nombre réduit de types de moyens de portage, mais visent l’excellence. Iles souhaitent que les parents puissent rester actifs avec leurs enfants, et le pari semble gagné, au vu de leur renommée actuelle!

12 ans plus tard, boba est implanté aux USA, et ils proposent plusieurs moyens de portage:
– le boba X: préformé adapté des la naissance jusqu’à bambin grâce à ses réglages (retrouvez mon article ici)
– le boba 4GS: préformé qui commence plutôt autour de 6 mois (c’est l’évolution du boba 4G, qui a succédé au boba 3G)
– le boba air: le préformé d’appoint, tout terrain, en tissus « k-way » : topissime pour dépanner à la neige par ex
– la boba wrap: l’écharpe de portage, le plus adapté dès la naissance, disponible en coton bio, mais aussi en bambou

 

Dans la porte-bébéthèque, il y a une boba wrap depuis le début, version coton. Elle est très agréable, elle sort souvent en atelier. Elle est assez similaire à la basic de JPMBB/love radius, un peu plus longue. Alors tester la version bambou, j’étais très curieuse 🙂

 

Les caractéristiques de la boba wrap bambou

– elle mesure 5m de long sur 50 cm de large
– densité: 244 g/m² (pour comparaison, le boba wrap coton 252, et la basic 295)
– composition: 66.5% de bambou, 28,5% de coton, 5% élasthanne
– son tarif: 50€ ou 65€ selon le modèle
– livrée avec une poche de rangement, détail hyper pratique!

 

 

 

Mes essais

La version bambou de la boba wrap est hyper agréable. Elle est légère, douce, confortable à porter. Bien entendu les 3 épaisseurs de tissus sont un peu chaudes en été, mais le fait qu’elle soit faite avec 2/3 de bambou la rend vraiment adaptée.

Comme pour la basic de JPMBB / love Radius, l’élasthanne permet d’installer l’écharpe sur soi avant d’y installer bébé. C’est un gros atout pour certains parents, ceux qui ne souhaitent pas nouer l’écharpe en même temps qu’ils installent bébé.

Je la trouve très chouette, et j’avoue que ce coloris rose poudré que j’ai eu en test est très très doux, j’aime beaucoup.

 

 

Mes bémol

En fait elle est assez ressemblante à la basic. la compo est similaire (même quantité d’élasthanne, mais plus douce/légère grâce au bambou), elles font aussi la même largeur.
Elle est un peu moins dense cependant, ce qui la rend un peu moins soutenante.

La boba est vendue jusqu’à 16 kg, la basic 9 kg
La boba promet de pouvoir porter dans le dos, alors que la basic est vendue pour porter exclusivement devant ou hanche.
La boba est américaine, la basic française.
Et pourtant, elles sont très proches …

 

Je pense sincèrement que la boba ne peux pas porter jusqu’à 16 kg. Enfin si, c’est sûrement jouable, mais clairement pas confortable. Elle est bien trop souple pour un tel poids.

Par contre, on sait que le portage dos est réalisable, mais pas jusqu’à 16 kg non plus. Les 50 cm de haut ne permettent pas de porter un grand de façon sécuritaire. Pour un tout petit, c’est bien suffisant. D’ailleurs, des bébés sont portés en basic dos dès leur 1er mois malgré les recommandation de la marque … j’dis ça … Kirikou y etait très bien, il a même fait une sieste 😉

J’ai essayé de porter Sam, 1 an, devant et dos, « juste pour voir ». A ma grande surprise, je dois avouer que c’était bien plus confortable que j’imaginais. Devant, il est assez encombrant, j’aime pas trop… Mais c’est mon ressenti perso, c’est tout à fait possible de porter devant, tout dépend de votre besoin. En portage dos, le tissus arrive dans son cou mais c’est tout juste, plus grand ne serait peut-être pas raisonnable. Cependant, c’était assez sympa, plus agréable que devant. Et je n’ai fait qu’un nouage à 2 couches, donc avec 3 couches ça aurait pu être plus soutenant encore.

Tifaine m’a dit: « euh maman, ça serai pas plus pratique avec moi? Il sait pas dire si il est bien Sam! »
Bah non, vous n’aurez pas de photos avec elle, 6 ans et demi , 20 kg, la bonne blague 😀

 

En bref

Une écharpe très sympa, qui entrera peut être à l’asso, parce que très intéressante de par sa légèreté.
Je la préconiserai plutôt pour un bébé de moins de 10 kg en ventral et/ou hanche, et dans le dos uniquement les 1ers mois pour une installation sécurisée.

 

Si elle vous tente, vous pouvez la commander sur Maman Natur’elle:
– 5% sur la 1ère commande avec l’email parrain karine@lesateliersdemaliti.com (je peux aussi vous envoyer un lien de parrainage, pour ça, envoyez moi un mail, un sms, un pigeon voyageur!)
– 10€ offert en vous abonnant à la newsletter
– jusqu’à 4% de bons d’achat à chaque commande
5% pour l’asso en commençant votre navigation avec ce lien ( ou les autres liens de l’article, ils contiennent un identifiant qui me reconnaît)

** les photos où le mon de l’asso apparaît sont la propriété de l’association. Les autres sont celles de la marque Boba **


le Maru Sling de Lucky

le Maru Sling

 

Lucky est une marque japonaise. Leur renommée n’est plus à prouver, ils existent depuis 1934… Non mais c’est l’année de naissance de mémé, ma grand-mère maternelle!

A l’époque au Japon, la plupart des familles comptaient plus de 5 enfants, et les mamans étaient partout à la fois: gestion de la tribu, du ménage, du repas, les courses… C’est de ce constat que Takéo Hugichi crée les premiers onbuhimo: les bébés sont ainsi portés dans le dos, libérant ainsi l’espace devant, et facilitant la vie des mamans.

En 1964, après déjà 30 ans d’existence, la société deviens lucky, « pour que tous les bébés aient la chance d’être heureux ». Les générations évoluant, les préformés deviennent à la mode… Puis la natalité japonaise diminuant, il n’est plus indispensable d’avoir bébé dans le dos.

 

Lucky propose actuellement 3 moyens de portage:
– le sukkiri : sling ultra léger en polyester, idéal pour la baignade;
– le suppori: porte bébé d’appoint pour enfant qui tiens très bien son dos;
– le wacotto: un tube en polyester dans une maille tricotée assez confortable, dispo en 5 tailles, idéal en appoint;
– le maru sling: sling en mousseline de coton, doux et respirant.

 

Les caractéristiques du maru sling

compo: 100% mousseline de coton
anneau en alliage d’aluminium : résiste apparemment à plus de 300 kg, je n’ai pas vérifié 😉
permet de porter jusqu’à 15 kg
coloris actuels: noir, grenat, parme, gris
longueur: 1,90m
les coutures des bords sont de 2 couleurs différents, pratique pour ne pas vriller le tissus par erreur
plis non cousus, donc libres sur l’épaule
portage épaule gauche ou droite indifférente

Ses atouts

Je l’ai reçu tout neuf: c’est ultra doux! pas de rodage à prévoir, et c’est un argument de taille pour des jeunes parents novices en portage. Moi qui ne porte plus au quotidien (et oui Tifaine à 6 ans et demi!), j’avoue que c’est agréable de recevoir un produit « prêt à utiliser », parce que je n’ai jamais trop aimé roder un tissus…

Avec les grosses chaleur qu’il y a eu cette semaine, je peux vous assurer que la matière est confortable et respirante. C’est agréable à installer, autant avec Capucine qu’avec Sam. Je regrette de ne pas avoir de vrai bébé sous la main, j’aurai aimé tester lors d’une promenade.

Kirikou et Tom ont testé le maru sling: ils y étaient tous les 2 très bien ! ventral décentré, hanche, mini chou, bambin, l’installation se fait tout en douceur, c’est confortable, léger mais soutenant.

Il parait que plus on le lave et plus il deviens doux. Je n’ai pas eu le temps de vérifier, mais pour le coup, c’est tellement agréable que je vais essayer de me trouver des vêtements en mousseline de coton.

 

Ses petites faiblesses

la matière me semble peut être un poil fragile … bien que je n’ai pas eu de soucis … mais j’aurai peur de l’ongle cassé qui griffe, et je ne me fierai pas au chat qui joue avec le pan qui pendouille.

D’un autre coté, regardez cette transparence, qui donne autant de légèreté !

Ça le rend précieux, et j’aime beaucoup ça. La maille est sobre mais délicate, je suis certaine qu’il est hyper classe pour un événement particulier. Il aurait très bien convenu pour le baptême de Tifaine par exemple. (note à l’équipe création Lucky: merci de prévoir un coloris écru s’il vous plaît, le coloris qui s’assortit à tout !)

la matière me semble peut être un poil fragile … bien que je n’ai pas eu de soucis … mais j’aurai peur de l’ongle cassé qui griffe, et je ne me fierai pas au chat qui joue avec le pan qui pendouille.

Ceci dit, je vous met au défi de déchiffrer les parties d’étiquettes écrites en japonnais 😉

Pour conclure

Je ne le connaissait pas du tout. Je l’ai reçu pour un voyage, avec un autre que j’avais très envie de tester. Pour le coup, je suis conquise, il est vraiment très chouette. C’est pas « un sling de plus », c’est un sling différent.

Si vous souhaitez le tester, il sera sûrement bientôt dispo à l’asso.

Son prix est tout petit en plus, seulement 45€

Astuce pour le payer encore un peu moins cher, chez maman naturelle:
– 5% sur la 1ère commande avec l’email parrain karine@lesateliersdemaliti.com (je peux aussi vous envoyer un lien de parrainage, pour ça, envoyez moi un mail, un sms, un pigeon voyageur!)
– 10€ offert en vous abonnant à la newsletter
– jusqu’à 4% de bons d’achat à chaque commande
5% pour l’asso en commençant votre navigation avec ce lien ( ou les autres liens de l’article, ils contiennent un identifiant qui me reconnaît)

 

** les photos où le mon de l’asso apparaît sont la propriété de l’association. Les autres sont celles de la marque Lucky **


Bud & Blossom sling

Connaissez vous la marque de sling Bud & Blossom ?

C’est tout nouveau, c’est fabriqué en France, c’est du lin, mais c’est pas tout !

Allez, je vous en dit plus 😉

 

La marque est née en décembre dernier, et Subhan, la créatrice, a fait beaucoup de pub pour le lancement, sur beaucoup de groupes. Nous avons été plusieurs monitrices de portage à être intriguées par cette nouveauté, et c’est tout naturellement que la discussion c’est engagée entre nous. Un voyage de 3 slings c’est rapidement mis en place, et c’est ainsi une petite trentaine de monitrices qui testeront pendant quelques mois.

 

L’histoire de la marque

« Bud & Blossom est un projet social et une marque d’écharpe de portage fait main, tendance, belle et naturelle. La marque est née de notre passion pour le portage physiologique et notre envie de lancer un projet social qui mets en avant les mères au foyers.
Tous nos slings sont fabriqués par des femmes passionnées qui souhaitent travailler de chez elles pour pouvoir s’occuper de leurs enfants. »

En discutant avec Subhan, j’en apprends un peu plus sur Bud & Blossom. Elle explique n’avoir pas trouvé de moyen de portage lui convenant dans l’offre actuelle. Elle n’apprécie pas les motifs « bohèmes » très voyant, mais elle sait que c’est le sling qui lui conviens. De là, la création d’un sling à son image, sobre, éthique, dans une matière noble, s’est imposé à elle.
Elle s’est entourée de couturières « au foyer », des mamans qui souhaitent continuer une activité professionnelle tout en s’occupant de leurs enfants. Certaines sont porteuses, un atout pour la création de slings. Les autres le deviendront peut-être, qui sait !

Quant au nom Bud & Blossom, bud signifie bourgeon, blossom c’est floraison… La marque s’inspire de la nature, en choisissant un tissus naturel, les noms des différents modèles sont basés sur des plantes … Mère nature est aux commandes chez Bud & Blossom 🙂

 

Les slings qui voyagent

Tous les coloris sont 100% lin, cependant le noir est un peu différent car tissé après teinture. Les 4 autres ont été teintés après le tissage.


Voici quelques explications que Subhan nous a donné pour nous aider à choisir les coloris que nous souhaitions tester.
Snowberry (beige): le plus souple même sans rodage. Parfait pour les nouveau né.
Black iris (noir): Très souple mais assez épais (le plus élevé en grammage 320 alors les autres sont à 280)
Terracotta blossom (rose): souplesse medium, devient assez souple très rapidement.
Mimosa (jaune) et Thistle (bleu): rêche au début, s’assouplit au bout de plusieurs utilisations.

Nous avons donc préféré ces trois là: le beige, le mimosa, et le noir.

snowberry mimosa black iris

Ces coloris, c’est la collection actuelle, celle d’hiver, la toute 1ère. Elle est plus épaisse que la prochaine, entre 280 et 320 gsm.
La collection de printemps sera plus légère, environ 240 gsm. elle devrait sortir à partir d’avril 😉

Mon avis de monitrice

J’ai reçu le snowberry, c’est à dire le beige.
Je suis la seconde monitrice du voyage, il est donc quasi neuf, il a servi à un seul bébé pendant 1 semaine avant d’arriver chez moi.

Le lin est une très belle matière, que j’aime beaucoup porter. Sa légèreté en été n’est plus à prouver, sa fabrication est bien plus écologique que d’autres tissus, et il s’assouplit un peu plus à chaque utilisation. chez Bud & Blossom, elles sont choisi du lin provenant de Lituanie, on aime que ça reste européen. le tissage en chevron est un atout pour le portage, et qui plus est très joli.

J’ai testé avec Capucine et Sam, mes poupons. L’une a un gabarit de nourrisson, l’autre est un grand gaillard d’un an.

Avec Capucine, j’avoue avoir mi du temps à trouver le réglage optimal. Le tissage est encore raide, et n’est pas souple dans la diagonale comme avec un sergé croisé. Enfin si, mais très peu. Du coup, avec un nourrisson qui a besoin d’un réglage doux, rapide, confortable, j’ai trouvé ça difficile … Un parent débutant pourra se sentir en échec, simplement parce que j’ai cette sensation de « tissus peu rodé ».
Avec Sam par contre, ce manque de souplesse m’a beaucoup moins dérangé. Certainement parce que je suis moins pointilleuse sur le serrage avec un grand qui remue dans le sling qu’avec un nourrisson. Et puis le lin offre une soutenance qui est très agréable avec un grand.  
Et pour le fun, j’ai testé avec Tifaine.
6 ans et 4 mois, 19 kg. L’installation est rude, c’est qu’elle est bien plus volumineuse que Sam 😉
Mais en effet, c’est très soutenant, elle s’y est senti très bien, et serait bien restée plus longtemps… c’est l’épaule de maman qui n’a pas accepté !!

Coté coût, ils sont vendus 90€. C’est plus cher que le 1er bon rapport qualité prix, mais c’est du lin, et c’est fabriqué en France… Ça reste à mon goût un sling abordable.

 

Pour conclure

Cette nouvelle marque est un joli projet, j’aime le coté social de l’entreprise toute jeune.

Malgré les recommandations de la marque, je ne le conseillerai pas pour un nourrisson. Surtout que j’ai reçu le plus souple de la gamme. Ou alors pour porteurs aguerris, qui sauront apprécier la qualité du tissu, et gérer un bon serrage avec ce manque de souplesse. Ceci dit, il fait prendre en compte que les coloris du printemps seront plus souples, et autant ça change la donne …

Par contre, avec un bambin, top! Surtout que ce sont des parents qui ont déjà une certaine expérience du portage, même sans être des porteurs ultra confirmé. Donc là, le sling un peu plus long à roder ne posera pas de problème, d’autant que le bébé sais déjà ce qu’est le portage, il est donc plus coopératif (enfin quand il est demandeur!)

Bref, une jeune marque dynamique pleine de volonté, un sling bien soutenant pour les plus grand, moi j’ai hâte de découvrir les prochains coloris 😉

Pour faire un tour sur la boutique, cliquez ici
Et si vous souhaitez commander, demandez moi le code réduc de l’asso, vous économiserez 10% 😉

 


les avis des testeuses

le voyage se passe bien, les lots partent tranquillement vers les familles testeuses. je vous partagerais ici leurs avis, ou les articles de leurs blogs.

Jennifer vis pas très loin de chez moi, moins de 40 min. Nous nous sommes rencontrées pendant le forum éco-parentalité de Nogaro, elle y a réalisé à chouette reportage, et on en a profité pour parler couches lavables, un monde totalement inconnu pour elle. Sa fille n’est pas propre la nuit, et elle a eu envie de tester, elle est repartie du forum avec un lot comfort sous le bras. Voici donc l’avis d’une vraie débutante!

 

Peggy m’a contactée suite à l’annonce du voyage bamboolik qui a circulé. Elle utilisait les couches lavables depuis 6 ans, et son petit dernier devais arriver bientôt… On a gardé contact jusqu’à ce que son petit Zakari pointe le bout de son nez, et la voilà qui teste le lot nouveau-né.
et voici son article tout frais tout neuf !

 

J’ai rencontré Margaux fin janvier. Sa choupette Lara est une mini pouce, qui à 18 mois rentrait encore dans les hamac taille S, imaginez le gabarit! Elle s’est portée volontaire pour tester le lot éco, parce qu’elle n’avait encore jamais testé de langes, c’était l’occasion rêvée. Son article est ici 🙂

 

Julie a testé le lot comfort tout neuf avec son petit Liam de 2 ans, 12 kg. Déjà utilisatrice de couches lavables, son soucis actuel est les fuites liées aux énormes pipis de son loulou. voici ce qu’elle en pense:

« Alors j’ai commencé par faire tremper une nuit les inserts et te1 puis 4 lavages sans lessive pour augmenter leur capacité d’absorption.
Les culottes sont jolies, les inserts faciles à insérer dans les te1 et à clipser sur les te2.
Dommage par contre qu’il n’y ait pas de double goussets sur les te1.
Bon par contre, je t’avais prévenu que j’avais du mal à trouver des couches suffisamment absorbantes pour Liam et clairement les Bamboolik ne sont pas faites pour lui…
Les te1 c’est même pas la peine, même en multipliant les inserts.

J’ai réussi à lui faire faire une sieste sans fuite avec une te2 (insert large + insert qui se plie en 2) mais c’est uniquement parce qu’il n’a quasi pas uriné… on avance doucement vers la continence pendant le sommeil.
Donc pour le moment le test n’est malheureusement pas concluant…

Mais c’est peut être aussi dû au fait que les couches soient neuves! Plus on les lavera plus elles seront absorbantes donc il serait peut être plus judicieux de faire un test avec des couches rodées?!
Je pourrais sinon essayer de laver encore et encore les inserts mais franchement je manque de temps. »

Bon… déception pour Julie… en discutant encore, j’aurai du lui envoyer le lot rodé plutôt qu’un tout neuf… j’aurai pu prendre en compte les paramètres: méga pissouilleur + maman qui a toujours acheté des couches d’occasion (et n’a donc jamais rodé de couches) + manque de temps en ce moment.
D’un autre coté, le test est organisé ainsi, recevoir des couches neuves faisait partie du jeu, et toutes les familles ne peuvent pas adhérer à chaque type de couches …
Je tenterai volontiers d’envoyer à Julie un lot bien rodé plus tard ! on en reparlera …

Morgane a choisi de tester un lot économique. Sa choupette à 2 ans déjà!
Voici son avis sur les bamboolik:

Lorsque j’ai reçu le kit de couches lavables, j’ai de suite été conquise par les couleurs et motifs. Ayant du mal à trouver des bloomers pour ma fille de deux ans, c’est appréciable. Hâte de passer à la pratique !

J’ai commencé par tester les TE2 (avec l’insert à clipser) que j’ai préféré utiliser aux TE1. Pourtant celles-ci sont également très bien!

J’ai essayé les différents inserts. Aucune fuite, il est possible de les changer en fonction des besoins de la journée (et des nuits).

Concernant les TE1, coup de cœur pour le modèle en polaire, très doux !  En plus du voile, c’est agréable au toucher et je pense que les enfants ressentent ce confort.

Niveau entretien, elles sèchent toutes dans la journée (deux jours si vraiment mauvais temps).

J’ai également découvert les langes et le snappi. J’ai pratiqué par curiosité car je resterai aux TE1-TE2. Je remercie Karine pour le temps qu’elle m’a accordé et l’équipe Bamboolik pour ces couches que je recommande vivement ! J’ai été séduite par les différents modèles ainsi que les valeurs véhiculées par la marque.

Emmeline (de Sasha’touille) a testé le lot nourrisson quand sa petite Elie est arrivée ,elle est la dernière testeuse du voyage. Elle a commencé quand Elie avait 10j, voici son avis sur les Bamboolik:

« J’ai utilisé les couches classiques pour la nuit notamment. Les te1 ont été utilisées en journée, par contre les langes m’ont paru trop fastidieux et gros pour un si petit gabarit.
J’ai rencontré un soucis avec les te1: en effet ma fille a des petites cuisses (3.100 kg pour 50 cm au début du test) et un espace important apparaissait. Nous avons malheureusement eu beaucoup de fuite avec ce système. Ce n’est en aucun cas à cause des matériaux. C’est vraiment une question de coupe par rapport aux gabarits des bébés. Je n’ai pas rencontré ce soucis avec les couches classiques.
J’ai beaucoup aimé le design et les matériaux utilisés. Ils sont vraiment doux et de qualités. La facilité d’entretien est aussi au rendez vous.
La couche classique rouge déteint malgré plusieurs lavages… revoir peut être cette couleur d’autant plus qu’on ne voit pas la couche sous la culotte de protection.
Un détail avec les inserts: ils sont tout déformés… y a noté pas de repassage du coup c’est assez pénible à positionner! Pourtant je les mettais bien à plat pour les entreposer… vraiment c’était pas aisé ! Et même si le repassage avait été possible quand on a des mini chou c’est franchement pas qq chose qu’on a le temps de faire…
Pour résumer, j’ai vraiment apprécié ce test Bamboolik! Je n’hésiterai pas à les recommander 🙂 »

Le soucis avec la couleur rouge avait déjà été remonté, je crois que ce coloris est sorti de production depuis, ou modifié.

Le petit garçon de Laureen est né début juillet, un tout petit mini chou de 2,300 kg. Déjà bien engagée dans la réduction des déchets au quotidien, elle s’est engagée dans l’équipe des NapiAngels cette année, mais n’avais pas encore l’expérience des couches lavables au quotidien, son aîné était en jetables. C’est tout naturellement qu’elle a testé le lot nourrisson. Voilà donc son avis 🙂

« J’ai testé le lot nouveau né avec un bébé micro crevette (2kg300 à la naissance et 47 cm). J’ai donc dû attendre qu’il grossisse un peu pour tester les bambooliks proposées par  Maliti, car le 1er mois il flottait dedans!! Il serait donc bon d’avoir des couches taille « prématuré » (2/3kg).

J’étais pressée de pouvoir utiliser les couches lavables car:

1/ je n’avait pas testé avec mon aîné et je m’en voulais un peu…
2/ j’essaie de me mettre au zéro déchet (Je suis quand même membre de zero waste Toulouse!!),
3/ je suis convaincu à 100% du bien fait sur la santé de mon fils avec des couches lavables et
4/ C’est tellement plus joli avec ces couleurs et ces dessins!

Seulement voilà, j’ai beau aimer les couleurs et les textures toutes douces des couches ou des inserts et SURTOUT des voiles polaires, visiblement ça n’allait pas des masses à mon loulou qui avait régulièrement les habits trempés..
Alors soit je m’y prenais mal pour mettre en place les couches lavables soit son gabarit était encore trop petit au niveau des cuisses, soit mon bébé urine énormément…

Heureusement après une ou 2 semaines les fuites se sont espacées.

Niveau entretien, j’avoue qu’avoir un bébé qui fait des selles liquides à chaque change c’est un peu contraignant niveau lavage! Mais j’étais en vacances avec mon mari et mon grand donc bon on était pas trop gêné de faire plus de machines que d’habitude…  Mais pour une personne qui souhaiterait n’en faire que tous les 2 jours il faudrait avoir un peu plus de couches peu être…Heureusement elles sèchent assez vite!

Franchement j’ai beaucoup aimé et pense prendre majoritairement des bamboolik pour mon bébé. Toutefois il est vrai que cela fait un gros popotin: pour mon fils taille crevette même encore à 2 mois une fois en classique (la plus grosse épaisseur donc!) il avait le dos creusé tellement ça lui remontait les fesses, il fallait lui rehausser la tête pour compenser! Mais ceci dit les classiques sont très absorbantes, donc pour la nuit c’est ce que je préconise!

Je n’ai pas testé les langes, je ne suis pas adepte du pliage et puis c’était encore trop gros pour bébé.

Mon mari est 100% partant même s’il n’a pas encore l’art et la technique mais en tout cas on est tous les deux prêt pour l’aventure couches lavables pendant 3 ans!!

Merci à Maliti pour ses précieux conseils et à Bamboolik pour ses couches lavables!! »

Vous pouvez retrouver Laureen dans les ateliers T’parent. Soyez indulgent, elle reprend tout doucement son activité, et son blog tout neuf est en cours de finition.

 

Si vous aussi vous souhaitez tester les bamboolik, les lots du voyage sont repartis. Néanmoins, les NapiAngels en ont dans leurs lot de location. N’hésitez pas contacter la plus proche de chez vous pour organiser une rencontre!
Retrouvez ici l’agenda de tous nos événements.


Questionnaire Bamboolik

big-logo

Questionnaire BAMBOOLIK
à destination des familles testeuses du voyage bamboolik
*Povinné pole
bébé testeur *
Age du bébé *
Vaše odpověď
Poids du bébé *
Vaše odpověď
Taille du bébé *
Vaše odpověď
Další
Strana 1 z 8
Nikdy přes Formuláře Google neposílejte hesla.
 
 
https://www.gstatic.com/_/freebird/_/js/k=freebird.v.cs.PTqFZTw2_3E.O/d=1/ct=zgms/rs=AMjVe6hru8RHvyoJH_ROGwhEb1ihR8K4Sw/m=viewer_base